Histoires capillaires... Chapitre premier : la lotion miracle.

Publié le par Lolaa

     Histoire d'amour remplie de "Je t'aime, moi non plus", la relation que nous entretenons avec nos cheveux est des plus fragile. "Jamais contente", diront certains, tandis que d'autre nous taxeront d'indécrottables perfectionnistes. Et alors ? Rien ne vaut la vision d'une crinière de lionne dans notre miroir le matin pour nous mettre de bonne humeur, pas vrai ?
     Et malheureusement peu d'entre nous peuvent se vanter de n'avoir pas le cheveu aplati par une nuit de sommeil, fût-elle bonne ou pas. Alors question existentielle du matin : comment regonfler tout ça ?

     Il est des rencontres, comme ça, qui donnent naissance à de nouvelles histoires d'amour... et ça dure pour la vie. Ma rencontre avec ma lotion capillaire phénoménale fut plus que fructueuse !

 

     Tout en massant le cuir chevelu, on le nettoie, on décolle les petites impuretés et pellicules, on le fortifie, on le réveille ! Il nous remercie en ne graissant pas le cheveu, c'est toujours ça de gagné.
     Autre effet : la friction matinale (tous les jours ou tous les deux jours) permet d'espacer les shampooings. Le cheveu non graissé, respecté et pas décapé n'a besoin de shampooing qu'une fois par semaine tout au plus. Si si, je vous assure... mais au lieu de me croire sur parole, testez donc !

     On part d'une base liquide pour la lotion. Vous pouvez prendre de l'alcool : les plus conseillés sont la téquila, le gin et le mesqual. Personnellement il m'est déjà arrivé d'utiliser de la vodka, qui me sert aussi pour mon désodorisant de maison (non je n'en bois pas ;-)  ). L'idée de se mettre de l'alcool pur sur le cuir chevelu ne vous enchante peut-être pas, vous pouvez le diluer avec de l'eau si vous le désirez mais l'effet sera bien moins éblouissant.
     Vous pouvez également opter pour une base moins "coup de fouet", en utilisant simplement de l'eau (eau filtrée, ou eau distillée). Les hydrolats aromatiques peuvent aussi apporter une note de fraîcheur indéniable : eau de rose, eau de fleur d'oranger ou eau d'hamamélis seront des alliées fort sympathiques. Faites votre mélange en fonction de la sensibilité de votre cuir chevelu ou de l'effet recherché.
  

     A cette base vous pouvez ajouter du vinaigre de cidre : ses bienfaits sont tellement reconnus que vous ne pouvez plus ignorer qu'il rend le cheveu brillant (et c'est la moindre de ses vertu !).
     Puis on ajoute des Huiles Essentielles. Lisez les mises en garde les concernant en bas de l'article avant d'aller plus loin. Et si vous désirez vous lancer dans l'aventure, choisissez votre mélange :

     Partez sur une base de 50cl de liquide. Ajoutez-y si vous le souhaitez 1 cuillère à café de vinaigre de cidre, puis AU MAXIMUM 20 à 25 gouttes d'Huiles Essentielles, que vous pouvez choisir en fonction de vos besoins. Afin de ne pas oublier les lectrices qui n'auraient pas la même nature de cheveu que moi, je vais vous recenser les Huiles Essentielles les plus courantes à utiliser en fonction de vos besoins en me basant sur le travail de Nerys Purchon dans son livre "La bible de l'aromathérapie" (Ed. Marabout).

     - Chute de cheveux : Citron (citrus limonum) . Genièvre (juniperus communis) . Romarin (rosmarinus officinalis) .
     - Cheveux cassants : Lavande vraie (lavendula angustifolia) . Santal albal (santalum album)
     - Cheveux fourchus : Bois de rose (aniba rosaeodora) ou Bois de Ho aux mêmes propriétés (cinnamomum camphora ct linalol) . Santal albal (santalum album)
     - Cheveux gras : Citron (citrus limonum) . Cyprès (cupressus lusitanicas) . Lavande vraie (lavendula angustifolia) . Romarin (rosmarinus officinalis)
     - Cheveux normaux : Citron (citrus limonum) . Géranium rosat (pelargonium asperum) . Lavande rvaie (lavendula angustifolia) . Romarin (rosmarinus officinalis)
     - Cheveux secs : Géranium rosat (pelargonium asperum) . Lavande vraie (lavendula angustifolia) . Romarin (rosmarinus officinalis) . Santal albal (santalum album) . Ylang-ylang (cananga odorata)
     - Pellicules : Bergamote (citrus aurantium) . Lavande vraie (lavendula angustifolia) . Romarin (rosmarinus officinalis) . Santal albal (santalum album)
     - Tonifiant du cuir chevelu : Citron (citrus limonum) . Romarin (rosmarinus officinalis) . Tea-tree (melaleuca alternifolia) . Ylang-ylang (cananga odorata)

     Pour vous montrer combien vous devez faire attention dans vos propres mélanges, je vous citerai l'exemple de Marie Laforêt ("Mes petites magies", Ed. Marabout) qui préconise un mélange de : HE Thuya (5 gouttes) + HE Cèdre (5 gouttes) + HE Cyprès (5 gouttes) + HE Thym (3 à 5 gouttes) + HE Carotte (2 gouttes). L'Huile Essentielle de Thuya étant non seulement difficile à trouver mais en plus qualifiée de dangereuse (neurotoxique et abortive), je ne saurai la recommander. De plus, étant donné qu'il n'existe pas moins de 3 variétés d'Huile Essentielle de Cèdre parmi les plus communes... bonne chance pour choisir la bonne ! Vous voyez quand je vous disais qu'on ne plaisante pas avec les Huiles Essentielles ?

 

     Trève de théorie, passez maintenant à la pratique !
     Conservez votre lotion dans un flacon opaque ou au moins dans un placard à l'abri de la lumière, et n'en utilisez que peu à la fois, l'objectif est de soigner en douceur, pas de noyer le cheveu ! Une pression de flacon-pompe directement sur le haut du crâne suffira à vous donner une dose suffisante pour masser votre cuir chevelu. Frictionnez en "décollant" le cuir chevelu, avec douceur mais fermeté, et attachez vos cheveux de façon lâche ensuite pour laisser à la lotion le temps d'agir. Profitez-en par exemple pour procéder à la toilette du visage, puis coiffez, tout simplement.

       
     Ma lotion change de temps en temps, au gré de mes humeurs et de l'état de mes cheveux. Actuellement, celle qui me réussit le mieux est la suivante :
     - 50cl d'alcool (mélange gin-vodka)
     - 5 gouttes d'HE de Romarin (rosmarinus officinalis)
     - 5 gouttes d'HE de Géranium rosat (pelargonium asperum)
     - 5 gouttes d'HE d'Ylang-ylang (canaga odorata)
     - 5 gouttes d'HE de Bois de rose (aniba rosaeodora)

     Une petite photo pour la route ? Me voici 5 jours après mon shampooing, vous voyez que les cheveux supportent plutôt bien le traitement ! Il faudra que je vous parle bientôt de mes autres routines sympas pour cheveux, car la lotion capillaire phénoménale n'est pas la seule responsable de l'éclat...

 

HUILES ESSENTIELLES : ATTENTION !

   Les Huiles Essentielles sont des alliées formidables mais dangereuses si elles sont mal utilisées. Si vous débutez dans l'aromathérapie, il vaut mieux demander conseil à un aromathérapeute ou en tout état de cause BIEN vous renseigner au préalable. C'est TRES important car elles peuvent avoir des effets indésirables importants, et peuvent être déconseillées voire même interdites dans certaines situations (grossesse, allaitement...). Avant d'acheter n'importe quelle Huile Essentielle, il faut bien se documenter et s'assurer de sa qualité. Il ne faut pas acheter une Huile Essentielle sous prétexte qu'on "aime bien l'odeur".

 

 

 

 

Publié dans Beauté et hygiène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le chagouin 23/10/2006 18:18

A quelle princesse as-tu volé ces cheveux, Lolaa ?   ;-))

Callie 16/10/2006 18:51

ah ben voilà, on sait à quoi tu fonctionnes maintenant lol
merci dame Lolaa !!