Variations autour du cynorrhodon

Publié le par Lolaa

 
     OK, évidemment le nom paraît un peu barbare, et peut-être ne le connaissez-vous pas sous ce nom-là… Le cynorrhodon est le fruit de l’églantier (rosa canina), et il est plus communément appelé « gratte-cul », à cause du fait qu’il contienne le fameux poil à gratter.
     Si vous ne voyez toujours pas, voici une petite photo pour vous aider :

 

     En novembre, le cynorrhodon est bon à récolter. Pour quoi faire ? Libre à vous, mais ne laissez pas passer l’occasion de profiter de ses bienfaits !
     Si vous le ramassez avant les gelées, il sera encore dur et aura besoin de cuire un peu avant utilisation. Si vous le ramassez après les gelées, il sera à point et ramolli.


 
Que peut apporter le cynorrhodon ?

     Mis à part son utilisation pour des farces de potache grâce au poil à gratter, il regorge de plein de bonnes choses. Il est particulièrement riche en vitamine C (davantage même que le citron), et contient aussi des vitamines B, E, K et PP et de la provitamine A.
     C’est un fruit tonique utilisé pour faire des cures revitalisantes au printemps (vous pouvez les conserver séchés), ou pour donner un coup de fouet et stimuler les défenses de l’organisme à l’approche de l’hiver. Il est également diurétique (il favorise l’élimination) et vermifuge, et a un effet calmant sur la diarrhée.


 
 
Que peut-on faire avec du cynorrhodon ?

Une infusion
     Prenez 5 à 10 baies par tasse, et faire bouillir 2 minutes. Filtrez. Buvez-en 3 à 4 tasses par jour pour un effet stimulant.

Une décoction
     Prenez 100g de fruits pour un litre d’eau. 300ml de la décoction contiennent 50mg de vitamine C, soit l’apport journalier recommandé.

De la confiture
     Lavez les fruits et coupez-les en deux, puis faites-les cuire à l’eau 10 minutes. Passez ensuite au moulin à légumes, grille à gros trous, puis grille à trous fins… et enfin, passez la pulpe restante au tamis afin d’ôter tout poil restant (qui serait très irritant, notamment au moment de l’élimination, si vous voyez ce que je veux dire… si vous ne voyez pas ce que je veux dire, relisez le surnom du fruit ;-)  ).
     Pesez la pulpe restante, ajoutez du sucre (200g de sucre pour 500g de pulpe), du jus de citron (le jus d’un citron pour environ 500g de pulpe) et une gousse de vanille fendue en deux sur la longueur (non obligatoire). Cuire de 5 à 6 minutes (vérifier la prise de la confiture), puis versez dans des pots stérilisés, couvrir immédiatement et retournez les pots. Laissez lentement refroidir.
     Variantes : vous pouvez aussi préparer de la confiture en mélangeant le cynorrhodon à d’autres fruits (pommes…)

De la purée
     Lavez les baies, puis cuisez-les dans un peu d’eau pendant 15 minutes. Mixer et passez au tamis. La purée obtenue, sucrée au miel ou non, peut être mélangée à du yaourt ou à du fromage blanc. Non sucrée, elle peut servir de complément à une sauce à base de tomates cerises, sur une pizza…

Du sirop
     Lavez les baies et coupez-les en deux. Faites-les mariner pendant toute la nuit dans du jus de pomme (100g de baies = 200ml de jus de pomme). Le matin, faites cuire à feu doux et laissez bouillir pendant 5 à 10 minutes. Vous pouvez (mais ça n’est pas obligatoire) rajouter de l’eau (la moitié du volume de jus de pomme).
     Filtrez et ajoutez au jus restant du sucre (60g de sucre pour 100g de baies au départ), laissez frémir pendant 5 minutes jusqu’à léger épaississement.
     Mettez en bouteille stérilisée au préalable.
     Vous pouvez consommer ce sirop (trèèèèèèès sucré mais si bon) à raison d’une cuillère à soupe par jour pour stimuler les défenses immunitaires et vous redonner de l’énergie. Les enfants pourront aussi en prendre à raison d’une cuillère à café par jour.


 
Et si je ne suis pas sûr(e) que ce que j’ai dans mon jardin est bien du cynorrhodon ?

 
 
     Aidez-vous du dessin ci-dessus, regardez bien les feuilles, reconnaissez-vous la fleur que vous aviez vue au printemps ?
     Toujours pas sûr(e) ? Alors la réponse est simple : vous ne l’utilisez pas, voilà ! Ou vous trouvez quelqu’un de sympa qui saura reconnaître la plante.
     Prêt(e)  à aller récolter ? Alors on y va !!
    

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le chagouin 12/11/2006 22:04

Le nom de la chose est peut-être barbare, mais la plante est jolie, et si en plus elle vous rend belle et en bonne santé... allons en cueillir quelques kilos, alors... :)

Lolaa 13/11/2006 14:58

Petit moqueur ! :-)  Vous savez fort bien que dans mon jardin je n'ai pu récolter qu'une maigre récolte de 60 grammes... Ce fut néanmoins suffisant pour en faire un sirop de 125ml, et hop-là !