Mon beau sapin...

Publié le par Lolaa

 
     Vous commencez à le savoir, les fêtes de fin d’année sont à l’horizon. Et très souvent, qui dit Noël dit… sapin. Mais au fait, pourquoi ?

 
Ben oui tiens c’est vrai, pourquoi un sapin à noël ?
 
 
    

     L’arbre de Noël regroupe plusieurs symboles qui nous montrent les richesses offertes par la nature : lumière, fruits, mer, forêt… les idées sont sans limites ! (même si, à la réflexion, je n’ai jamais vu de sapin décoré avec des coquillages, mais ça doit bien exister !! :-) ). L’étoile que l’on met en haut du sapin représente le havre de paix que nous recherchons tous.

       Au 11ème siècle, on décorait un sapin avec des pommes rouges et il représentait alors l’arbre du paradis. Il faudra attendre le 15ème siècle pour que les croyants fassent entrer le sapin dans leur maison le 24 décembre, jour de la fête d’Adam et Eve.

     Le sapin de Noël, décoré tout exprès pour la fête, ne commença à véritablement s’implanter en France qu’au 18ème siècle. Pour les lumières, c’était alors des bougies, mais au 20ème siècle, place aux guirlandes électriques !


 
Parlons écologie… Mon sapin, je le prends naturel ou artificiel ?

     Excellente question ! Et à mon avis il doit y avoir beaucoup de personnes qui se la posent (ou se la sont déjà posée, après tout, Noël approchant à grands pas, il y a fort à parier que vous avez déjà votre sapin… donc réfléchissez-y pour l’année prochaine, hop là !)

     Tout d’abord, à ma propre surprise, le plus écologique des deux n’est pas forcément celui que l’on croit ! Débarrassez-vous de l’idée reçue selon laquelle les pauvres sapins naturels coupés à l’approche de Noël sont malheureux et tristes, et que les forêts sont dévastées à cette époque de l’année… en fait c’est faux ! (bon, ok, pour les sapins malheureux, peut-être un peu :-( )
     Donc, en fait, contrairement à ce que moi-même je croyais jusqu’à il y a quelques jours, le sapin naturel n’est pas forcément mauvais, et le sapin artificiel n’est pas forcément bon… Mettons tout cela dans la balance.

 
Les sapins naturels

     Les sapins naturels participent à l’oxygénation de la planète, comme toutes les plantes et tous les arbres. Ils consomment beaucoup de CO2, surtout en période de croissance, et rejettent de l’oxygène. C’est donc tout bénéfice pour la planète ! (Note de la rédactrice : à ce stade, vous avez le droit de dire que si c’est si bon pour la planète, faut pas les couper pour les rentrer dans les maisons et les garnir de guirlandes électriques qui vont consommer de l’électricité. Et toc !)
     Les sapins naturels sont de parfaits refuges pour les petits animaux, de parfaits endroits où viennent nidifier les oiseaux, donc ils sont utiles à la vie ! (Re-note de la rédactrice : idem qu’au-dessus, dans ces cas-là, on les garde en vie, non ?)
     Les sapins naturels sont biodégradables à 100%. Argument irréfutable, là, je dois bien l’avouer ;-)
     Et enfin, les sapins naturels participent à la croissance économique locale, surtout si vous achetez votre sapin chez un producteur près de chez vous, ou au moins un sapin français (les sapins français représentent 80% des ventes de sapin naturels en France, ça veut donc dire que 20% des sapins sont des immigrés, rhooooo :-)  ) et pas un sapin des grandes forêts nordiques ou je ne sais quoi…


     Pour vous débarrasser de votre sapin naturel après usage, plusieurs possibilités. Premièrement, vous le replantez dans votre jardin. Bon pour cela, il faut que les racines n’aient pas souffert (n’essayez PAS de replanter un sapin sans racines, allons allons ! ;-)  ), et c’est assez rare car le sapin, même en pot, souffre grandement de la chaleur de la maison. Mais c’est possible, j’ai chez moi un magnifique sapin replanté qui ne cesse de grandir ! Vous avez la preuve en photo à droite de cet article. Pour vous donner une idée, l’arbre à côté est un grand magnolia, le sapin doit faire entre 3,50 mètres et 4 mètres ;-)
     Sinon, vous pouvez toujours vous adresser à votre commune, beaucoup proposent de vous débarrasser de vos sapins autrement qu’en allant les mettre sur le trottoir à deux rues de chez vous, en pleine nuit, bien planquée pour ne pas être vue ! Ou prenez votre courage à deux mains et amenez vous-même votre sapin à la déchetterie. Aidez-vous du sac à sapin pour ne pas mettre d’aiguilles partout dans le coffre, et hop ! Voyez ici (
http://www.sapin.com/sacasapin.htm) pour le sac à sapin, acheté 5 euros, et 1.30 euros vont à Handicap International.
     Autre possibilité, acheter un sapin à un magasin qui vous propose de vous en débarrasser après les fêtes, il suffit de leur ramener et ils se chargent de tout. Les magasins Ikea le proposent, mais il faut en avoir un près de chez vous. Si vous achetez un sapin chez Ikea vous avez un triple avantage : un bon d’achat de 17 euros (waouh !), la reprise de votre sapin après les fêtes, et il sera transformé en compost, et enfin, sur le montant du prix du sapin, 1 euro est reversé à l’ONF (Office National des Forêts). C’est une chouette idée… à supposer que vous trouviez jolis les sapins d’Ikea, mais bon, devant la triple bonne action (dont une pour vous !), acheter un sapin Ikea, même pour le mettre dans la niche du chien c’est déjà une bonne action ! Voyez ici :
http://www.ikea.com/ms/fr_FR/about_ikea/partenariats/ONF.html

 
Les sapins artificiels

     L’avantage indéniable du sapin artificiel, c’est qu’il ne perd pas ses aiguilles, et c’est franchement appréciable.
     Autre avantage, vous n’avez pas, en le regardant, ce sentiment de culpabilité latent qui vous étreint alors que vous pensez entendre le sapin naturel dire « Mais pourquoi moiiiiii ? » ;-)
     En plus, jusqu’à aujourd’hui, vous vous disiez que le sapin artificiel, c’était quand même plus respectueux de l’environnement, et donc écologique.

     Erreur…


     Le sapin artificiel est fabriqué en plastique, et le plastique vient du… pétrole. Avouez qu’utiliser du pétrole pour fabriquer des sapins, c’est déjà particulièrement « anti-Noël » comme idée, mais si l’on en croit les estimations, dans moins de 50 ans on n’en aura plus, du pétrole, et il sera bien temps de regretter d’en avoir utilisé pour fabriquer des sapins rabougris au lieu de l’utiliser pour chauffer une maison… Enfin bref…
     Donc voilà, quand on y pense, un sapin artificiel, ça pollue quand on le fabrique, et ça pollue quand on le détruit. Entre temps ça décore la maison, certes, et c’est ça le plus important, je ne veux pas mettre en l’air votre esprit de Noël ;-) J’ai moi-même un sapin artificiel, acheté il y a plus de 5 ans, que je ne vais pas mettre au rebut sous prétexte de non-écologie…
   Dernier point du sapin artificiel, il est souvent « made in Taïwan », il vient souvent d’un pays asiatique… et ça ne participe pas à notre économie nationale.
 
 

Comme d’habitude alors, je fais quoi ?


     Comme d’habitude, chacun fait comme il le veut !
     Mais disons que les puristes de l’odeur du « vrai » sapin, qui balayent chaque jour (matin, midi et soir ;-) ) sous leur sapin pour ramasser les aiguilles, n’ont pas forcément tort ! (euh… oui, ok, il existe des sapins artificiels qui sentent le « vrai » sapin, mais bon, hein, tout cela comme une lessive sent la « vraie » nature, on se comprend)
     En attendant je garde mon sapin artificiel dans la maison, et si jamais il flanche, je le recycle en décorations pour mes montants de fenêtres, hop là, pas de poubelle pour lui tant qu’il vit encore !

Publié dans Lolaa-sphère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Atropine 20/12/2006 10:59

Chouette,
plus d'excuses pour les sapins en plastqiue :-)
pour le sac à sapin, l'idée est bonne. j'ai une quetsion.. pourquoi vendre un sac dans un sac?.... ;-)
Joyeux Noël!!!